• Home
  • /
  • Remember When
  • /
  • 10966 MICHEL MAISONNEUVE: MEMORIES OF RMC – SOUVENIRS DU CMR PART 8 / PARTIE 8

10966 MICHEL MAISONNEUVE: MEMORIES OF RMC – SOUVENIRS DU CMR PART 8 / PARTIE 8

CENTENNIAL CLASS OF 1976/CLASSE DU CENTENAIRE 1976

À l’approche de l’entrée de notre promotion dans la Vieille Brigade, plusieurs souvenirs remontent à la surface. Je vais tenter d’en écrire quelques uns; certains en français, certains en anglais.

As the date of entry of our Class into the Old Brigade approaches, many memories resurface; I will try to write some of them – in French or in English.

LE RAID NOCTURNE DURANT LES EXAMENS

Durant les sessions d’examens, il y avait souvent une absence d’horaire fixe. Les parades, inspections, sports intramuraux et représentatifs, et autres activités du Collèges étaient mis sur pause; tout ceci pour donner la chance aux élofs d’étudier et de fournir leur meilleure performance académique.

En ce qui concerne la Promotion de ’76, l’étude menait souvent à ouvrir la faim, et le kye de 22h ne faisait pas toujours le travail pour des jeunes hommes en fin d’adolescence qui étudiaient à toutes les heures de la journée et de la nuit. Tout ceci pour dire que plusieurs fois, après minuit, quelques uns d’entre nous nous retrouvions dans la même chambre avec l’estomac dans les talons… C’était une belle occasion de planifier un raid sur la cuisine du Collège.

Le plan fut élaboré, et mis en application. Les fenêtres entre Yeo Hall et l’édifice LaSalle n’étaient pas verrouillées, ce qui nous permit de nous introduire dans la salle à dîner et de là, dans la cuisine. Deux gars vers le frigo, un sur la friteuse et un qui cherchait des contenants pour le « take-out. » Euréka, nous avons trouvé du poulet déjà cuit, et des frites congelées! En quelques instants, la friteuse industrielle était à point, et ça ne prit que quelques minutes pour produire assez de frites pour quatre gars affamés. Ah oui, il ne faut pas oublier d’éteindre la friteuse avant de repartir!

Nous nous sommes enfuis avec du poulet et des frites chaudes et fraiches dignes de Saint-Hubert pour déguster un grand repas à 2h du matin et surtout pour revivre et embellir notre exploit. Nous avons répété le même raid à quelques reprises, jusqu’au moment où nous avons malheureusement trouvé les fenêtres de Yeo Hall verrouillées. On peut s’imaginer l’enquête qui a menée à cette action : l’inspecteur Clouseau ou Gamache, un des commissionnaires, ou encore l’adjuc Danny Cox, Sergent-major du Collège, tentant de relever les empreintes digitales des malfaiteurs…

De toute façon, j’ose penser que ces collations nocturnes nous ont aidées à réussir nos examens, mais une chose qui est certaine est que, dans notre tête du moins, elles nous ont appris à planifier et mener à bien une difficile mission des forces spéciales!

A suivre…


For previous articles in this series please see below. / Pour les articles précédents de cette série, voir ci-dessous.

Souvenirs: Partie 1 / Memories: Part 1

Souvenirs: Partie 2 / Memories: Part 2

Souvenirs: Partie 3 / Memories: Part 3

Souvenirs: Partie 4 / Memories: Part 4

Souvenirs: Partie 5 / Memories: Part 5

Souvenirs: Partie 6 / Memories: Part 6

Souvenirs: Partie 7 / Memories: Part 7

2 Comments